YU et ça repart!

Ce matin, premier « vrai » rdv avec YU pour avancer sur le marketing de ma marque et surtout de mon produit unique!

RDV à 9h30 devant un thé à la menthe (avec de la vraie menthe!) chez EXKI. Mais mauvaise surprise, l’endroit devient vite bruyant en matinée et je n’arrive plus ni à entendre ni à me concentrer, je me sens mal.
On change de place. Rien n’y fait.
OK, changement de lieu. La prochaine fois, on ira dans un endroit beaucoup plus calme et limite désert que je connais bien et qui n’est pas loin. Je note.

Ce que j’aime bien avec YU c’est qu’il n’y a pas de perte de temps: on prends des news, il a le sens de l’écoute, il est très réactif. On démarre, c’est parti! On y va du tac au tac! J’adore. On avance. On rempli des post-its partout sur la table (les tables du coup, puisqu’on a déménagé 3 fois)
L’exercice du jour m’amène à un effet d’entonnoir sur les cibles de mon produit. Peu à peu, en décrivant et en classant les spécificités et avantages de mon vêtement, on arrive à créer 3 cibles potentielles différentes.

Je t’avoue que sur le coup ça m’a un peu angoissée. Comme je le dis souvent « choisir, c’est renoncer ». Et puisque tu commences à me connaitre, tu sais que renoncer c’est pas trop quelque chose que j’aime faire.
J’ai senti venir une petite crise de panique… mais j’ai respiré, et on a fait une petite pause dehors parce que la boulangère hurlait comme une poissonnière de sa voix plus que stridente et que ça me faisait frémir de tous mes poils… Finalement, le calme est revenu (et la boulangère est repartie dans ses pénates).

On a donc fini sur 3 types de cibles potentielles bien différentes, que j’ai classées par priorité.

C’était marrant de voir peu à peu cette « femme-cible », visualisée seulement dans ma tête sous forme de flash, prendre vie peu à peu.
Mes critères éparpillés de-ci de-là se sont enfin réunis et il ne me reste qu’à construire le « persona ».

La première s’appellera EVA. Je ne sais pas ni d’où ni comment mais ce prénom est ressorti alors que je n’en connais aucune. Ou peut-être une vague réminiscence d’une camarade de classe. YU par contre en connait une, de EVA, et qui apparemment s’apparenterait totalement à mon cœur de cible!

Nous avons passé plus de 2 heures avec nos post-its, puis nous avons parlé du blog, de mes projets et de mes non-projets. C’est très agréable et fluide de discuter avec lui car on peut parler de tous les sujets. Il a une vraie écoute et une vraie bienveillance.
Et ce qui fait un bien fou et qui est toujours un peu étonnant au début, c’est que tu as quelqu’un en face de toi, un pro, qui te parle de TON projet. Tu sais le truc qui a grandi dans ta tête sans que tu en parles à personne, sans forcement y croire à fond. Lui, il en discute avec toi comme si ton produit existait déjà. Comme s’il y croyait! Et bien je crois que c’est ce qui donne encore plus d’énergie pour y aller et bosser!
Fini le « rêve » on passe à la réalité!

Je lui disais aussi que ce coaching était mon premier investissement financier dans cette aventure et que quelque part ça donnait aussi une assise au projet.

On est dans le concret, on y est…

Du coup, j’ai des devoirs, et pas des moindres…Puisqu’il va falloir que je me plonge dans ce que j’ai découvert être mon point noir: La technique du faisage de vêtement! Allez choisir des tissus pour faire plusieurs proto, refaire un patron, découper, coudre…Tout ce que je ne sais absolument pas faire et où je n’ai aucune connaissance!
Donc soit j’apprends.. Soit je délègue.
Je n’ai pas envie d’apprendre à faire tout cela, ça me gonfle littéralement.
Je ne sais même pas coudre un bouton.
Moi, ce qui me plait, c’est dessiner, créer, et surtout voir le résultat final et la sublimation des femmes qui porteront mes créations!
Du coup, j’ai un peu honte d’aller voir les gens, de leur dire que je crée une marque de fringue mais que je n’y connais absolument rien ni en tissus, ni en matière, ni en couture et encore moins en confection et patronage.
Et pourtant il va falloir y aller. Et c’est maintenant!

Par hasard, lors du 1er atelier de YU, j’avais fait la connaissance d’une femme qui voulait justement se lancer en tant que couturière avec une idée super géniale de recyclage. Nous avions échangé nos coordonnées mais elle n’a pas répondu à mes 2 premiers sms.
YU m’a conseillé d’en faire un troisième avec une proposition très concrète.
Je vais donc faire cela.
Voilà, c’est fait. Si pas de réponse à ce 3ème message, je laisse tomber.

Il est 13h06 ce mardi, j’ai presque déjeuné. Et j’ai un tas de choses à faire.
Je vais petit à petit organiser mes journées de travail sur des modes précis, sachant qu’il y aura des aléas chaque jour.
Le mois de juin est très chargé en forum et rencontres de tout type, ça bouge vraiment beaucoup et dans tous les sens. Mais je ne suis pas sure d’avoir la force physique mentale et morale d’aller voir tout le monde. Je mets des jours à me remettre d’une seule rencontre. Sans parler des VTC qui vont me coûter très cher en ce seul mois de juin, puisque je ne peux me déplacer en transport, ou très peu dans des conditions hyper précises.

Bon, en tous les cas, les prochains jours, je crois bien que ça va déménager grave!(l’expression de vieille…outch!)


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s