Pourquoi faut-il désencombrer son lieu de vie avant de créer son entreprise?

Je suis une grande fan de Dominique Loreau et de son art de la simplicité et de l’essentiel. J’ai connu Marie Kondo bien plus tard, puis le dan-sha-ri qui m’a emmenée encore plus loin.
Alors oui, le désencombrement est à la mode.
Mais croyez-moi, il y a 11 ans, il m’a sauvé la vie.


A l’époque je vivais dans un appart bouffé aux 3/4 par les affaires de mon ex. Et j’étais bien trop gentille, bien trop prévenante pour y toucher.
J’attendais gentiment qu’il vienne les chercher. Pour t’aider à visualiser un peu l’appart dans lequel je voguais comme une âme en peine, nous avions tout un pan de mur du salon blindé d’étagères surchargées, cachées par un rideau. Des mètres et des mètres d’affaires à lui! Dans un autre coin, un ordi… Que dis-je..deux? Trois ordis?
Et dans la chambre, l’énorme triple penderie d’angle IKEA remplie à moitié de ses affaires.
J’ai tenu plus de 2 ans comme ça. Oui oui tu as bien lu :2 ans.

Puis un jour, je me suis décidée à lui lancer un ultimatum (rapide la fille!)
Et ça s’est très mal passé mais je te passe les détails.
A partir de ce moment là, j’ai eu le déclic.
Mais je ne l’ai pas eu seule.
Dominique Loreau qui m’a aidée!
J’ai découvert son livre « l’art de la simplicité », offert  » par hasard » par une amie quand j’étais allée chez elle. Elle même l’avait reçu d’une amie mais ne savait même pas ce qu’il contenait puisqu’elle ne l’avait jamais lu. C’est bien simple, ce livre m’attendait…

Comment t’espliquer ce que ce livre a déclenché en moi?
En fait c’est simple. IL m’a fait découvrir le développement personnel.
Par l’art de se respecter. Tout simplement.
L’art de se respecter, et donc de respecter son habitat, ses affaires… sa vie.
Je n’ai pas tellement envie d’en dire plus, je ne veux pas me perdre dans des détails. Achète ce petit livre à 5 euros. Sérieusement. C’est une magnifique leçon de vie je trouve. Basée sur l’art japonais.
Je ne parlerai pas de minimalisme, je ne le suis pas.
Mais je veux de l’air, du propre du net.

Alors, pourquoi je te parle de désencombrement aujourd’hui, dans ma vie de porteuse d’entrepreneuse en devenir?
Et bien parce que pour moi c’est INDISPENSABLE à la réalisation de soi.

J’ai eu plusieurs phases de désencombrement dans ma vie, depuis 11 ans.
Celui qui m’a débarrassée des affaires de l’ex et de tout ce qu’il avait osé toucher.

Celui qui a validé plusieurs années de développement personnel.

Celui qui a préparé l’arrivée de bébé et de Monsieur dans mon 2 pièces.

Ce que je peux te dire c’est que c’est un long travail de mûrissement intérieur avant de passer à l’action.
Si tu n’es pas prêt, travaille dessus. En lisant les Dominique Loreau, les Marie Kondo (existe même en version illustrée) le Dan sha ri, ou alors les émissions TV. Il y en a de très efficaces. Moi j’étais fan de celles montrant des personnes atteintes de Syllogomanie (la manie de tout garder et tout accumuler pendant des années) et des familles dans la surconsommation qu’on obligeait à vivre avec 3 objets seulement pendant plusieurs jours (et le nécessaire pour vivre ne t’inquiète pas)
A chaque fois, pour moi, c’était une vraie révélation, un vrai coup d’air frais que je prenais en même temps que ceux qui vivaient l’expérience.

On n’imagine pas l’effet qu’un désencombrement peut produire dans une vie. L’effet concerne toutes les sphères de ton existence. Tout devient plus simple, plus fluide, plus facile, moins stressant.
Mes relations familiales sont au beau fixe quand le salon est propre et rangé par exemple. Je l’ai remarqué, mon mari est plus détendu. Moi aussi.

Alors si je devais donner un seul conseil, ne désencombre rien avant d’avoir lu complètement un des livres précédemment cité.
Pourquoi?
Parce que sans cela, tu vas jeter 2 ou 3 choses et tu ré encombreras vite fait bien fait en quelques semaines.

NON.

Pour bien désencombrer, il est important de comprendre ce qui nous lie à chaque vêtement, chaque livre, chaque cadeaux, chaque souvenir.
C’est un travail qui peut être douloureux la première fois. Souvent, on n’arrive pas à jeter ou donner ce qui semble précieux à nos yeux, ou ce que les conventions « obligent » à garder comme les cadeaux qu’on a reçu.

J’ai réussi à me séparer de centaines de livres, alors que, moi qui te parle, les considérais comme mes seuls amis depuis ma plus tendre enfance.
Evidemment j’en ai racheté d’autres et aujourd’hui je me suis mise à ma liseuse malgré toutes mes réticences. Mais quel luxe! Quel gain de place! Et si j’aime particulièrement un livre, je le rachète en papier pour le relire. Mais soyons honnête, il est quand même rare de relire un livre.

Plus étonnant encore, j’ai jeté, voire déchiré, quantité de photos sur lesquelles je ne m’aimais pas. Parce que je ne me trouvais pas très jolie ou que ça correspondait à un moment pas terrible de ma vie. Je m’en suis séparée.
Et plus fort que tout, j’ai jeté quelques journaux intimes…Aujourd’hui encore je me demande si c’était ce que je devais faire. Mais sur le moment ça me semblait être une bonne chose. Des journaux de périodes où je me sentais mal.
L’important est de ne jamais se forcer!

Juste être prêt et avoir suffisamment avancé dans sa tête pour tourner la page. Et s’ouvrir à autre chose.

Oui c’est bien là que je veux t’emmener.
Je pense clairement que pour se lancer dans un grand projet tel qu’une création d’entreprise, il faut avoir nettoyé ce qui traine.
Que ce soit de vieux dossiers admin à envoyer depuis des semaines, voire des mois (secu, assurances…), les jouets et vêtements des enfants à revendre ou donner, qui attendent en tas dans toutes les pièces, les tas de choses à jeter, nos propres vêtements…

Tout cela pourrit ta tête et prends de la place dans ton inconscient.
Ce qui t’empêche d’être totalement calme et disponible entièrement pour te lancer dans ton activité.

Physiquement, ma vue est brouillée par tout ce qui traîne dans mon salon, dans ma maison. Puisque lorsque tu commences, tu es forcément chez toi. Tu peux fuir au café ou dans un cowork-shop. Mais tu finiras toujours par rentrer.Et retrouver l’état lourd et désastreux de ton intérieur.

Je ne dis pas qu’on est tous bordéliques.
Je dis simplement que nous possédons trop de choses qui ne nous servent, au mieux à rien, au pire à compliquer notre quotidien.
Par exemple ce pouf qu’on doit tirer à chaque fois qu’on doit ouvrir l’armoire. Hop! disparu! Une difficulté en moins. Un petit point noir en moins dans notre quotidien.
Imagine à plus grande échelle!

L’idée ce n’est pas de vivre dans un environnement aseptisé.
Le but Ultime du désencombrement pour moi c’est:

  • Se retrouver
  • Ne s’entourer que de choses qui nous font du bien, agréables pour nous.
  • Respirer dans un espace sain et zen
  • Dire NON à ce qui nous pourrit la vie (oui le cadeau horrible de tata Jeanne me pourrit à chaque fois que mes yeux tombent dessus. J’ai le droit de m’en débarrasser!) Et dire NON à ce qui ne nous convient pas…C’est dire OUI à ce qui nous convient. C’est peut-être la leçon la plus importante du désencombrement.
  • Etre heureuse d’être chez soi, détendue.

Et tout cela va zenifier ton cerveau, et tu te retrouveras avec des tas d’idées créatives et une pensée bien plus fluide et ordonnée.

Je te le dis, le désencombrement, il n’y a rien de mieux pour commencer sa nouvelle vie!

Alors, je repars à nouveau presque de zéro, je relirai peut-être quelques passage de mes livres ( que j’ai gardés!) mais la tache est grande, et il y a des étapes moins agréables et plus chronophages que d’autres.
Mais au final, quel bonheur!

La suite au prochain épisode!


Une réflexion sur “Pourquoi faut-il désencombrer son lieu de vie avant de créer son entreprise?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s